Avantages des « Tiny House » :
Ces maisonnettes possèdent à elles seules de nombreux avantages. Premièrement c’est un bien peu cher, qui permet également à des personnes en difficultés financières d’acheter, sans compter que les taxes ce type de bien sont quasiment inexistantes. La « Tiny House », intéresse également les foyers qui n’ont pas forcément de difficultés financières, mais qui se soucient de leur impact écologique sur la Terre. En réalité, la « Tiny House »  est aussi le moyen d’être responsable écologiquement parlant ; c’est en effet une demeure « écolo », où l’on consomme moins (électricité, chauffage).

La « micro-maison », de par les matériaux qui la composent, de par la consommation en électricité et chauffage moindre, repose effectivement aussi sur le fait de respecter les problématiques du développement durable. De surcroit,  les « Tiny House » nous montrent que petit espace, confort et esthétisme ne sont pas incompatibles. On peut vivre très confortablement dans ces petites maisons. L’important est d’optimiser l’espace afin de faire de la place. Il n’empêche également pas de faire une « Tiny House » très design et décorée avec goût. Enfin, il existe même des « Tiny House » sur roues, qui comme les caravanes peuvent donc être déplacées, on peut alors aller partout avec.
La « Tiny House », le fruit de la crise des supbrimes :
Pour la petite histoire, la « Tiny House » émerge aux Etats-Unis suite à la crise des subprimes ; beaucoup de ménages ne pouvaient pas rembourser leur prêt immobilier et ont de ce fait, perdu leur maison. Il a donc fallu trouver une solution pour que ceux-ci puissent avoir un abri à moindre coût.
La « Tiny house », un espace multi-usage :
Aujourd’hui, au-delà  du prix attrayant, la « Tiny House » est la possibilité de revenir aux choses simples, pour d’autres, c’est un petit espace qui permet de s’évader, aussi on peut faire de cet endroit un bureau, une maison d’hôte, un espace de jeu pour ses enfants, en somme, laisser parler son imagination. L’idée séduit de plus en plus les Français, et il se pourrait bien qu’un nouveau marché émerge.